Sélectionner une page
Le monde de Varsën

Cet article fait partie d’un ensemble d’articles en rapport avec mon roman Aynor T1- Trahisons (sortie prévue cet automne).

Une page blanche.
Une liberté infinie.
Une palette de couleurs.

Je ne sais jamais vraiment où ça va me mener.
Il y a la phase d’exploration. Les idées jetées au hasard.
Le tri. Les tâtonnements, les interrogations.
Le dessin progressif de ce que va être une nouvelle histoire, un nouvel univers.

Créer des mondes, puis les animer, c’est l’une des choses que je préfère dans mon métier de romancière. 

En général, je vole des morceaux de réalité qui me plaisent ou m’interpellent.
Je les réarrange selon mon inspiration pour bâtir quelque chose d’inédit.

Ainsi, j’ai voulu que les terres de Varsën aient la forme générale d’une orchidée (une fleur que j’affectionne particulièrement, mais que je n’arrive jamais à garder longtemps en bonne forme chez moi 😉

J’ai pioché pour les 5 îles-provinces des noms d’étoiles parce que les mystères du ciel me fascinent. Ainsi, tu retrouveras :
– Bellatrix
– Sargas
– Glenah
– Naos
– Mirfak

Et la province centrale qui contient une partie de la forêt magique ainsi que la cité royale. 

Pour plus de facilité de repérage, les noms des villes de chaque province commencent par la même lettre que le nom de provinces. 

Je t’avoue que je ne me souviens plus où j’ai trouvé le nom de Varsën.
Il me semble que j’ai utilisé un générateur de noms de fantasy et arrangé les lettres à partir de ça selon mes envies du moment. 😉

Quelques particularités de Varsën :

la forêt d’Aynor : un lieu qui, finalement ira de la partie nord de la province royale à la moitié de la province de Bellatrix.

Cette forêt a été imaginée jadis par l’Alfëmāj que l’on dit créateur de Varsën, puis annexée par les créatures magiques de Weylan (le magicien noir), ce qui en fait un lieu redoutable et redouté.
Depuis le départ, n’entre pas dans Aynor qui veut. La forêt est protégée par une barrière invisible que seules certaines créatures peuvent franchir.

la barrière autour de Varsën : seconde limite infranchissable de ce monde (j’aime les espaces clos pour mes histoires, tu l’auras compris). 

La barrière est activée par un rituel magique qui a lieu quatre fois par an lors des périodes d’entre-deux. 
D’après les légendes, elle protège Varsën de l’invasion des armées de Weylan. Cette idée, fortement ancrée dans les consciences commence toutefois à être remise en question par un petit groupe de rebelles.

l’île de l’autre monde : c’est l’île où sont déposés les morts.

Mon roman Aynor T1- Trahisons se passe principalement entre la cité royale et la forêt d’Aynor. 

Au programme :
trahisons multiples au palais royal 
– attaque, poursuite et intervention magique dans les rues de Veema
rencontre impromptue et salvatrice dans les entrailles de la cité
– navigation extrême dans la baie de Veema
course contre la montre et révélations en bordure d’Aynor

Laélia, mon héroïne n’est pas au bout de ses peines !

En attendant la sortie de ce livre (novembre, je pense), je te parle la semaine prochaine des différents habitants de Varsën.

Tu découvriras les māj, les lëf, les rafîm et les wán, des castes spéciales de population que va croiser Laélia au cours de son périple.

Échappez-vous dans mes univers imaginaires…

Entrez votre email pour recevoir chaque semaine des extraits de mes futurs romans et des textes inédits réservés à mes lecteurs les plus fidèles :