Sélectionner une page
Labyrinthe
Ça y est, le mois de septembre est terminé et avec lui s’est achevé la rédaction de la première nouvelle de l’année : Labyrinthe.

En réalité, c’est plus qu’une nouvelle, car elle compte un peu moins de 20 000 mots – pour rappel, une nouvelle est un écrit allant de 1200 à 12000 mots-.
Qu’importe, l’objectif n’était pas de m’enfermer dans un genre. Je me suis laissée emportée par ma plume et je suis heureuse du résultat.

Un petit mot à propos du contenu

Dans labyrinthe, vous retrouverez l’héroïne de mon futur roman Laélia, pour un épisode de vie qui a marqué ses treize ans.

Dans labyrinthe vous plongerez également dans la légende qui permet aux māj de justifier l’éradication des fë présentes à Varsën.

Calendrier de travail

Le mois d’octobre sera consacré à un double travail :

1- La correction de Labyrinthe et son envoi à mes bêta-lecteurs.

2- La rédaction du deuxième romonde.

– Eh oui, j’ai eu envie et pris la liberté d’inventer un terme au passage…-

Un romonde est donc un mini roman qui :

prépare la sortie d’un roman phare.

– se passe dans le même univers que le roman phare attendu.

utilise les personnages de ce roman phare ou apporte des éléments de compréhension pour le monde imaginaire créé.

– mets en scène des événements postérieurs ou parallèles au roman phare.

va de 1000 à 40 000 mots (je me laisse la liberté de voir cette quantité évoluer en cas de besoin, mais je pense que la marge est assez vaste pour me permettre de m’amuser).

Mon deuxième romonde porte pour le moment le titre de Frontières, titre qui évoluera peut-être (je vous dirai dans une prochaine publication).

Le mois d’octobre promet donc d’être très rythmé en rapport avec le peu de temps que je peux dégager pour l’écriture, mon fils de dix mois occupant à lui seul la quasi-totalité de mes journées.
Mais j’aime les défis et je compte bien maintenir le rythme !

À bientôt donc 🙂